Mondrian au Centre Pompidou

mon avis: 
3
Mondrian

Mondrian / De Stijl au Centre Pompidou jusqu’au 21 mars 2011 ouvert tous les jours sauf le mardi de 11 heures à 21 heures et le jeudi jusqu’à 23 heures (ce qui permet de dîner dans le restaurant Georges pour la vue sublime, bien sûr, mais pas pour la cuisine médiocre et son service prétentieux.. ).

Mondrian (1872-1932) Mondriaan est né à Amersfoort en Hollande. De son enfance calviniste, il gardera toute sa vie un sens aigu de la spiritualité. Il expose à Paris en 1912 au 28ème salon des indépendants sous le nom de Mondrian. Il peint la ville et les immeubles. En 1913, Apollinaire évoque le cubisme très abstrait de Mondrian. En 14, il doit revenir en Hollande pendant toute la durée de la guerre. Il rencontre Van Doesburg, rédacteur de la grande revue De Stijl sur la plastique pure, l’architecture moderne et le constructivisme. C’est de retour à Paris qu’il invente le néo-plasticisme, puis participe à la première exposition du groupe De Stijl à Berlin. André Kertész photographie son atelier (ses magnifiques photos font partie de l’exposition). C’est lors de l’exposition «Cubism and Abstract Art» à New York que Mondrian atteint le sommet de sa gloire. En 1945, un an après sa mort, le MoMA fait une rétrospective sur Piet Mondrian. "Derrière la simplicité, une pensée très complexe.. ". Voici la phrase qui reflète parfaitement cette exposition. Les peintures présentées sont moins grandes que je pensais mais elles sont nombreuses. C’est très intéressant de voir les premières oeuvres de l’artiste qui ne sont pas encore abstraites mais déjà très «verticales» et empreintes de spiritualité. De nombreuses toiles des peintres de la Revue De Stijl sont exposées et permettent de voir le mouvement architectural de l’époque. A voir, bien sûr, mais pour un public averti et amateur d’art contemporain.

Inscrivez vous à ma Newsletter