Tony Oursler

mon avis: 
2
Tony Oursler

Tony Oursler

à la J.G.M Galerie
79, rue du temple
75003 Paris
Entrée à gauche
jusqu’au 5 mars 2011

Lorsqu’on rentre sous la porte cochère, un superbe hôtel particulier avec un jardin à la française s’ouvre à nous. Deux galeries nous offrent leur précieuse programmation.

Après la superbe rétrospective de Tony Oursler au Jeu de Paume en 2005, la J.G.M Galerie présente aujourd’hui une dizaine de ses oeuvres.

Tony Oursler est une figure incontournable de l’art vidéo. Ses oeuvres les plus connues sont la série des Eyes, où l’artiste projette des yeux sur des sphères. 

Plusieurs oeuvres sont présentées comme celle d’une petite figurine fragile sur laquelle est projetée une femme nue qui marche à quatre pattes (Skin, 1994), un monstre composé de huit yeux et une bouche (Star, 2005). On y découvre aussi des oeuvres inédites de sa récente série Peak qui représentent des microcosmes où s’agglomèrent des objets, des matières et des images vidéo qui témoignent des relations obsessionnelles qu’entretient l’humain avec l’ordinateur. 

Etranges, parfois provoquantes mais surtout indispensables, les oeuvres de Tony Oursler ne laissent pas indifférent. A voir et à connaître absolument !

La Galerie Marian Goodman (à droite de l’entrée et en face de la J.G.M Galerie) nous présente quelques magnifiques photos de David Goldblatt. Le photographe sud-africain observe l’évolution sociale et politique de son pays, l’univers des Afrikaners, des noirs et de l’exploitation des mines d’or. 

La Fondation Cartier Bresson lui consacre l’exposition «TJ» le nom de Johannesburg qui provient du système complexe de plaque d’immatriculation de leurs voitures. A voir..

Et pourquoi pas visiter les galeries de la rue du Renard avant d’aller dîner dans le restaurant Le Gaigne. 

CF la rubrique restaurant.

Inscrivez vous à ma Newsletter