Zao Wou-Ki

mon avis: 
4
Zao Wou-Ki

Zao Wou-Ki

L'espace est silence
jusqu'au 6 janvier 2019
au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
Métro : Iéna

Six mois après sa naissance, le père de Zao Wou-Ki s'installe au nord de Shanghai. Sa famille remonte à la Dynastie Song (X et XIIème siècle). Zao est l'aîné de sept enfants, tous des intellectuels dont un (Chao Wu-Wai), ira vivre aux Etats-unis. Chaque année, pour célébrer l'anniversaire de ses ancêtres, on expose le trésor familial composé de deux peintures : l'une de Zhao Mengfu (1254-1322), l'autre de Mi Fu, considéré comme l'un des plus grands peintres calligraphe chinois (1051-1107).
Wou-Ki entre à quatorze ans à l'école des Beaux-arts. En 1947, il quitte la Chine secouée par la révolution culturelle. Son père sera destitué de ses fonctions de banquier et obligé de faire des travaux pour la Patrie.  Il arrive à Paris au moment ou "l'art vivant" se partage entre les Etats-unis et la France. Il perçoit la vitalité de la peinture américaine et ce n'est que plus tard qu'il redécouvrira les traits d'un art oriental dont il s'était écarté de façon volontaire. Zao Wou-Ki fait plusieurs rencontres  dont celle du compositeur Edgar Varèse et celle du poète Henri Michaux. Très vite apprécié en Occident, il devient l'ami de Pierre Soulages et de Joan Miro. Il est enfin reconnu par son pays en 1983. Il est accueilli à Pékin ou ses oeuvres sont exposées au Musée national de Chine. La France lui a rendu hommage à plusieurs reprises. 

Une très belle exposition à voir pour ses magnifiques grands formats et  la beauté de ses peintures. 
Le Musée étant en travaux, il faut descendre et prendre l'entrée devant les quais de seine.

 

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Inscrivez vous à ma Newsletter