Livres d'été

mon avis: 
0
Livres d'été

Les livres de l'été !

Voici ma liste de livres à lire cet été.. il y en a pour tous les goûts.. n'hésitez pas à me parler de vos coups de coeur..

- Le Turquetto de Metin Arditi chez Actes Sud
Elève prodige de Titien, le Turquetto (le petit turc) a peut-être laissé une seule et unique oeuvre, pure merveille de la Renaissance italienne. L'auteur, lui-même natif de Constantinople, dépeint avec plaisir le foisonnement du grand bazar de Constantinople et la vie du talentueux peintre vénitien.

Une valeur sûre pour les mamans et leurs mamans

- L'armoire des robes oubliées de Riikka Pulkinen chez Albin Michel
Les trois histoires dont celle d'une très vieille dame en train de mourir, d'un homme d'âge mûr qui se retourne sur son passé et celle d'une jeune fille qui trouve une robe oubliée et part à la découverte des secrets de sa famille.

Pour tous ceux qui partent à la campagne et prennent le temps de lire et de se souvenirs.. par une jeune auteure finlandaise de trente ans.

Les séparées Kethevane Davrichewy chez Sabine Wespieren
10 mai 1981, Alice et Cécile ont seize ans. Trente ans plus tard elles se souviennent de leur amitié. Un roman sur la fin de l'enfance.

A offrir à sa soeur

Le tribunal des âmes de Donato Carrisi chez Calmann-Lévy
A Rome, Marcus et Sandra se rencontrent dans une église devant un tableau de Caravage. Leurs routes se croisent dans la ville mystérieuse qui bruisse encore de cent ans de crimes.

Un bon polar en vue.

La muraille de lave de Arnaldur Indridason chez Métailié
C'est cette fois l'adjoint du commissaire Erlender, technicien du crime formé aux U.S, qui doit enquêter sur une sombre enquête de chantage exercée sur un couple échangiste. Meurtre, Crise et vengeance sont au rendez-vous.

De quoi pimenter votre été..

Le grand coeur de Jean-Christophe Rufin chez Gallimard
La vie du chevalier, Jacques Coeur, argentier de Charles VII. Une belle réflexion sur le pouvoir par l'auteur de Rouge Brésil, prix Goncourt 2001 et une des plus belles plumes françaises.
A dévorer en famille.

La liste de nos envies de Grégoire Delacourt chez Lattès
Jocelyne et Jocelyn ont eu deux enfants. Jocelyne rêvait d'être styliste mais elle est devenue mercière à Arras. Son mari est devenu cruel mais Jocelyne courbe l'échine. Jusqu'au jour où elle gagne à l'euromillion.

Pour ceux qui aiment les petits bijoux.

Bonne lectures !

Commentaires

livres

J'ai adoré le Turquetto également.

Je recommande Pain amer de Marie-Odile Ascher, une belle histoire triste, inspirée de faits réels, l'histoire se déroule juste après la seconde guerre mondiale, lorsque Staline accorde l'amnistie aux russes exilés en France, ceux-là même qui avaient fui les bolcheviks, et qui retournent au pays de leurs ancêtres pleins d'espoir...

Egalement Un léger déplacement de Marie Sizun, un roman tout en finesse.

 

Bonne lecture !

 

Grasset Antoine Sénanque "Salut Marie" Claire Chazal quel talent

Les premières critiques de Salut Marie d’Antoine Sénanque (Grasset).

 

Le Quotidien du médecin 09/07/2012 – Chrisitan Delahaye : Cette double existence nous vaut un roman jubilatoire, « Le lecteur y est menacé à tous les chapitres de devoir interrompre sa lecture sous l’effet d’un éclat de rire incoercible ».

 La voie Luxemboug 06/07/2012– Marie-Laure Rolland :   Je vous salue Marie (confirme le talent d’un auteur qui se bonifie avec le temps)… « Le livre d’Antoine Sénanque est à prescrire sans ordonnance. »

 Marianne 30/06/2012 - Marin de Viry  :Tout est drôle dans ce roman qui se lit comme une aventure loufoque et profondément troublante et tout est touchant sans le moindre pathos. C’est l’histoire métaphysique de la remise en route d’une vie arrêtée, de la renaissance de la sympathie, de l’amitié pour une bande de bras cassés rencontrés en cours de la quête, puis de l’amour.  (,,,) Même si vous avez du mal avec la transcendance divine (,,,)vous allez aimer.

Paris-Match du 28/06/2012 - Claire Chazal :  « Antoine Sénanque touché par la grâce ».« Dire des choses graves avec humour, parler de la vie et de la mort, et de toutes les angoisses de l’homme en faisant rire : quelle chance, quel talent Un roman drôle. Ses phrases courtes, acérées, sont un peu celles de ses ordonnances, mais il y a en plus la patte de celui qui passe son temps à écouter les autres, à les observer et, quoi qu’il en dise, à les aimer. »

Femina.fr – Fnac.com – critique de Pascale Desprez « Le coup de cœur des lectrices » - Juin 2012 :

« Le cinquième roman d’Antoine Sénanque une totale réussite. « Un  ravissement !  » J’ai aimé ce roman à l’humour décalé. La mort, la solitude, l’amitié, la famille, mais avec une note de plaisanterie. Le livre se lit facilement.  A recommander ! »

Avantages « Les 10 meilleurs meilleurs romans de l’été » – Juin – Juillet  2012 Quand un vétérinaire mécréant voit apparaître la Vierge, que fait-il ? Il en parle à son médecin, qui diagnostique une mélancolie passagère, à son frère cardiologue, qui se marre, à son copain Félix, tenancier de bar, qui lui sert un coup à boire. La suite est délicieusement déjantée, avec des bigotes épatantes, des ecclésiastiques embarrassés, une assistante sexy médusée… A coup sûr la comédie de l’été. Avec des personnages qu’on rêverait de rencontrer tant ils sont sympathiques.

Femme actuelle « Coup de cœur » le 17/06/2012 :« La leçon d’écriture d’un joyeux mélancolique » : « (…)Sa prose et son imagination confirment, (il s’agit de son cinquième roman) un talent singulier. Une merveille.

Pierre Assouline - Blog littéraire2/06/2012 :Mélange de légèreté dans sa fiction du monde et de tendresse pour ses personnages, poussant l’art de la litote jusqu’à son doux paroxysme (…) Salut Marie ! dégage une mélancolie qui n’a rien de triste.» C’est si rare dans ce monde de brutes, une vraie légèreté mâtinée d’un soupçon d’inquiétude.

Le Nouvel Observateur Jacques Drillon 31/05/2012 :Ce roman séduisant rappelle fort les premiers Pennac, dont il a la drôlerie et la profondeur bien planquée sous les mots d’auteur.

Le Figaro Magazine - François Marchand  25/05/2012:Dépourvu de bons sentiments, superbement réussi et fort original, le cinquième roman d’Antoine Sénanque regorge surtout d’un humour lucide et méchant. Le véritable humour …

Christine Bini - La Une Livres - 21/05/2012Il y a un vrai plaisir à lire Salut Marie !.(,,,,) Antoine Sénanque nous offre un roman délicieux, comique et mélancolique, profondément tendre. Ou tendrement grave. Qui parle à chacun.

Blog littéraire de Sylvie Volle – 20/05/12  Quel régal ! Le cinquième roman d'Antoine Sénanque, (…) l'humour dévastateur (,,,)un livre délicieux et très drôle. (…) Un vrai bonheur de lecture !

Le Républicain Lorrain  Michel GENSON 13/05/2012   Honnêtement, à sa place, je ne me serais pas apparu. » (…) Ce Salut Marie résonne comme un étrange conte, rythmé par une musiquette mélancolique, déroutante. Sévèrement décapante aussi. Antoine Sénanque entretient avec humour et gravité le mystère de cette drôle d’alchimie. »

SUD OUEST Isabelle Brunisset  13/05/2012 : demeure cette autodérision, comme si la vie était trop pesante pour être prise au sérieux. (…)  Une comédie ubuesque, grave et légère, (…). Des accents céliniens, (,,,). L'écriture acérée, les formules acerbes, les sentences doucement poétiques, la pudeur aussi, l'intelligence désenchantée de la vie, les manifestations rieuses des incertitudes, tout séduit. Sans doute le roman le plus désopilant de ces derniers mois. Le vrai miracle, c'est certainement ça : rire toujours, même quand on a les yeux mouillés.  

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Inscrivez vous à ma Newsletter