Rentrée littéraire

mon avis: 
4
Rentrée littéraire

Bonjour à tous et bonne rentrée !

Voici les nouveaux livres que j'ai achetés pour bien commencer l'année.

- Les souvenirs de David Foekinos
Critique ci-dessous

- Freedom de Jonathan Franzen
En cours de lecture, tout le monde en parle.. 
Pitch : Patty jeune aime Richard mais elle vit avec Walter. Une chronique d'une jeune sportive de haut niveau dans les Etats-Unis de 70 à aujourd'hui. 
Amusant et acerbe.. ce qui est sûr, c'est que, malgré ses 700 pages, j'ai envie de le finir et c'est bon signe..

- 1Q84 de Haruki Murakami (3 tomes dont les deux premiers viennent de paraître chez Belfond)
Voici "le" livre de la rentrée à ne pas manquer. Si vous ne l'avez pas lu, achetez également son somptueux livre Kafka sur le rivage. Une oeuvre poétique mais facile à lire qui a fait connaître Haruki Murakami en France. 
Attention, Murakami est un nom courant au Japon, ne faites pas comme moi qui ai acheté Melancholia de Ryû Murakami dont l'auteur se délecte d'histoires d'amour sado-maso. Pas le même style..
Inspiré par 1984 de George Orwell, on entre dans le monde des Little People ou comment passer du monde cérébral au monde réel. Un peu de violence et de sexe, mais surtout une écriture délicate et poétique. Dépaysement garanti! 

- Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan
Après "No et moi" petit bijou sur la vie d'une ado qui a pour amie une S.D.F et "Les heures souterraines", un peu moins réussi, Delphine de Vigan nous offre un roman encore plus personnel. Le sujet est la famille, ses joies et ses morts..
Bon bouche à oreille et je l'ai reçu pour mes 40 ans.. je me plonge dedans et vous raconte..

- Limonov d'Emmanuel Carrère
Ecrivain et poète ukrainien, ex-soldat dans la guerre des Balkans sur fond de chute de l'empire soviétique.. Après "d'autres vies que la mienne", un tout autre sujet qui m'intrigue..
Critique à venir..

 

- Les souvenirs de David Foekinos chez Gallimard
18,50 euros

Après le très amusant "Potentiel érotique de ma femme" écrit en 2004 et "La délicatesse" fabuleux petit ouvrage sur la vie de couple (bientôt au cinéma), "Les souvenirs" sont plus autobiographiques. Chacun retrouvera peut-être un peu de son histoire. 
David Foekinos nous livre ses réflexions sur la vieillesse, la vie en maison de retraite et l'amour conjugual. Poétique et écrit avec délicatesse, voici un ouvrage intemporel, jamais triste, agréable à lire et à partager avec nos parents. 

Extrait :
« Il pleuvait tellement le jour de la mort de mon grand-père que je ne voyais presque rien. Perdu dans la foule des parapluies, j'ai tenté de trouver un taxi. Je ne savais pas pourquoi je voulais à tout prix me dépêcher, c'était absurde, à quoi cela servait de courir, il était là, il était mort, il allait à coup sûr m'attendre sans bouger.
Deux jours auparavant, il était encore vivant. J'étais allé le voir à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, avec l'espoir gênant que ce serait la dernière fois. L'espoir que le long calvaire prendrait fin. Je l'ai aidé à boire avec une paille. La moitié de l'eau a coulé le long de son cou et mouillé davantage encore sa blouse, mais à ce moment-là il était bien au-delà de l'inconfort. Il m'a regardé d'un air désemparé, avec sa lucidité des jours valides. C'était sûrement ça le plus violent, de le sentir conscient de son état. Chaque souffle s'annonçait à lui comme une décision insoutenable. Je voulais lui dire que je l'aimais, mais je n'y suis pas parvenu. J'y pense encore à ces mots, et à la pudeur qui m'a retenu dans l'inachèvement sentimental. Une pudeur ridicule en de telles circonstances. Une pudeur impardonnable et irrémédiable. J'ai si souvent été en retard sur les mots que j'aurais voulu dire. Je ne pourrai jamais faire marche arrière vers cette tendresse. Sauf peut-être avec l'écrit, maintenant. Je peux lui dire, là. »

Inscrivez vous à ma Newsletter